Un tribunal israélien confirme l'interdiction de l'école d'un enseignant qui refuse de montrer le test Covid-19, preuve de vaccin

Un tribunal israélien confirme l'interdiction de l'école d'un enseignant qui refuse de montrer le test Covid-19, preuve de vaccin

TEL AVIV (REUTERS) – Un tribunal israélien a confirmé dimanche 21 mars la décision d'une école d'interdire une aide-enseignante qui avait refusé de montrer la preuve qu'elle avait été vaccinée ou testée pour Covid-19, dans ce qui pourrait être un cas test comme le le pays rouvre après sa campagne de vaccination.

Une porte-parole du tribunal a déclaré qu'elle pensait qu'il s'agissait de la première décision d'Israël sur la politique de Covid-19 sur le lieu de travail, bien qu'elle puisse toujours être annulée en appel.

Certaines écoles israéliennes, lors de la réouverture, ont exigé que leur personnel présente une preuve de vaccination ou des tests Covid-19 négatifs une fois par semaine.

L'assistante à l'enseignement, Sigal Avishai, a refusé de donner la preuve de l'un ou de l'autre, invoquant son droit à la vie privée et à la liberté de conscience. Interdite à l'école en réponse, elle s'est tournée vers le tribunal le mois dernier, arguant qu'elle avait subi une suspension de facto.

"Nous ne pensons pas, pour le moment, que les droits apparents de l'appelant l'emportent sur le droit et le devoir de l'intimé de prendre soin du bien-être de ses élèves, du personnel éducatif et des parents d'élèves", a déclaré le tribunal, statuant en faveur de le conseil scolaire de la ville de Kochav Yair-Tzur Yigal.

Avishai avait fait valoir que la politique de l'école était une violation illégale de sa vie privée médicale et qu'elle était "obligée de se faire vacciner contre ses croyances", a déclaré le tribunal.

Le programme de vaccination mondial d'Israël a laissé aux autorités le dilemme de trouver un équilibre entre la santé publique et les droits d'une minorité qui a refusé les vaccins.

Plusieurs activités ont été jugées interdites aux non-vaccinés, provoquant la colère de ceux qui ne peuvent pas se faire vacciner pour des raisons de santé, ou le refusent pour des raisons religieuses ou sceptiques quant aux vaccins.

Plus de 55% des Israéliens ont reçu au moins une dose du vaccin Pfizer et près de 49% ont reçu le régime complet à deux doses, selon le ministère de la Santé.

Israël a enregistré une forte baisse des cas et des admissions à l'hôpital.

Grégoire

Grégoire

38 ans, séparé et papa d’un petit garçon nommé Nathan je suis un journaliste de presse écrite, fortement orienté vers l’humain, l'économie et la Chine. Je suis titulaire de la carte de presse 109543, depuis 2008.

Related Posts

La France rapporte une nouvelle augmentation du nombre de patients en soins intensifs Covid-19

La France rapporte une nouvelle augmentation du nombre de patients en soins intensifs Covid-19

Les catholiques autrichiens arborent un drapeau arc-en-ciel après l'interdiction de la bénédiction du même sexe

Les catholiques autrichiens arborent un drapeau arc-en-ciel après l'interdiction de la bénédiction du même sexe

Les médecins parisiens craignent le pire de la vague Covid-19 à venir

Les médecins parisiens craignent le pire de la vague Covid-19 à venir

Les touristes vaccinés sont les bienvenus alors que les Serbes disent «  non merci '' aux coups

Les touristes vaccinés sont les bienvenus alors que les Serbes disent «  non merci '' aux coups

Catégories