L'ONU appelle à un revenu de base pour freiner la propagation du coronavirus dans les pays pauvres

[ad_1]

JOHANNESBURG (BLOOMBERG) РLe Programme des Nations Unies pour le d̩veloppement a propos̩ l'introduction imm̩diate d'un revenu de base temporaire qui pourrait endiguer la propagation de la pand̩mie de coronavirus en permettant aux personnes les plus pauvres du monde de rester chez elles.

Un document garanti de six mois pour 2,7 milliards de personnes vivant en dessous ou juste au-dessus du seuil de pauvreté dans 132 pays en développement coûterait environ 199 milliards de dollars américains (275 milliards de dollars singapouriens) par mois et pourrait être financé en réaffectant les paiements du service de la dette extérieure, a indiqué l'agence. dans un rapport publié jeudi 23 juillet.

Avec l'augmentation du taux d'infections dans de nombreux pays plus pauvres, le coût de la dette évincant les dépenses de santé et les dépenses sociales, le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a appelé au statu quo pour toutes les économies en développement.

Ces pays devraient dépenser 3,1 billions de dollars américains en remboursement de la dette cette année et le PNUD a déclaré que sa proposition leur permettrait de réaffecter brièvement les fonds pour faire face aux dommages causés par la crise.

Le plan nécessiterait 12% de la réponse financière totale attendue à la pandémie en 2020, ce qui équivaut à un tiers de ce que les pays en développement doivent cette année en paiements de la dette extérieure, a déclaré le PNUD.

Déjà, le Groupe des 20 principales économies a offert une initiative de suspension du service de la dette aux pays les plus pauvres du monde qui se poursuivra jusqu'en décembre. Jusqu'à présent, 42 pays ont demandé une aide dans le cadre de ce plan, ce qui a entraîné la suspension de 5,3 milliards de dollars US de remboursements.

Le PNUD a déclaré que le programme pourrait également être financé par des subventions énergétiques, après une baisse des prix du pétrole, et par des transferts monétaires d'urgence. Cela est particulièrement nécessaire dans les pays en développement, où neuf travailleurs sur dix ont un emploi informel et ne peuvent pas gagner d'argent s'ils sont chez eux, a déclaré l'agence.

"Des temps sans précédent exigent des mesures sociales et économiques sans précédent", a déclaré dans un communiqué M. Achim Steiner, l'administrateur du PNUD. "Un revenu de base temporaire pourrait permettre aux gouvernements de donner aux personnes en situation de blocage une bouée de sauvetage financière, d'injecter des liquidités dans les économies locales pour aider à maintenir les petites entreprises à flot et de ralentir la propagation dévastatrice de Covid-19."

[ad_2]