L’équipage d’un porte-conteneurs « kidnappé par des pirates » au large du Bénin

[ad_1]

BERLIN (AFP) – Huit membres de l’équipage d’un porte-conteneurs de Singapour ont disparu et auraient été enlevés après l’attaque des pirates au large du Bénin, a indiqué mardi 21 avril la société allemande qui gère le navire.

La compagnie maritime Transeste a déclaré que le navire, le Tommi Ritscher, avait été arraisonné dimanche alors qu’il était à l’ancre au large du port de Cotonou.

Elle a ajouté qu’une opération de récupération du navire a permis de retrouver 11 membres d’équipage à bord en toute sécurité, mais « malheureusement, huit membres d’équipage sont toujours portés disparus et on pense maintenant qu’ils ont été enlevés par les pirates ».

« La marine béninoise a mené une opération assistée par une équipe spéciale nigériane pour arraisonner le navire en début de journée, confirmant la sécurité des 11 membres d’équipage et l’absence des pirates et des huit marins ».

« Nos pensées vont aux familles des marins disparus en cette période difficile et nous les tenons régulièrement informées de la situation ».

Le Bénin est situé au cœur du golfe de Guinée, qui s’étend sur quelque 5 700 km du Sénégal à l’Angola.

Les eaux côtières au centre de cette vaste région sont devenues un épicentre d’attaques de pirates, de pillages et d’enlèvements contre rançon.

L’année dernière, sur 162 incidents de piraterie et de vol à main armée en mer signalés dans le monde, 64 se sont produits dans le golfe de Guinée, selon le Bureau maritime international.

[ad_2]