Le ministre brésilien de la santé licencié après l’affrontement entre le coronavirus et le président Bolsonaro

[ad_1]

BRASILIA (AFP) – Le ministre brésilien de la Santé, Luiz Henrique Mandetta, a déclaré jeudi 16 avril qu’il avait été limogé par le président Jair Bolsonaro, après des semaines d’affrontements entre les deux hommes sur la réponse du pays à la pandémie de coronavirus.

Mandetta a fait cette annonce sur Twitter à la suite d’une rencontre avec Bolsonaro au palais présidentiel de la capitale Brasilia.

Leur relation s’était détériorée depuis le début de la crise du virus.

Mandetta a promu l’isolement comme un outil pour contenir la propagation du virus, dont Bolsonaro a maintes fois affirmé que la menace était exagérée.

L’annonce était attendue depuis plusieurs jours compte tenu du nombre d’affrontements entre les deux hommes et de leurs perspectives apparemment incompatibles.

Peu après l’annonce, les habitants de plusieurs villes ont tapé sur des casseroles pour protester contre le limogeage du ministre.

L’oncologue Nelson Teich est le favori pour remplacer Mandetta, selon plusieurs médias brésiliens.

Teich, un autre partisan de l’isolement, était en lice pour être nommé ministre de la Santé lorsque Bolsonaro a pris ses fonctions, avant que l’ancien capitaine de l’armée n’opte pour Mandetta.

Le Brésil, le plus grand pays d’Amérique du Sud avec une population de 210 millions d’habitants, a enregistré près de 2 000 décès et plus de 30 000 cas de coronavirus.

Les autorités prévoient que le pic de l’épidémie au Brésil se situera à la fin du mois d’avril ou au début du mois de mai.

[ad_2]

Posted In USA