Le groupe européen des droits numériques dépose des plaintes contre l'outil de suivi d'Apple

Le groupe européen des droits numériques dépose des plaintes contre l'outil de suivi d'Apple

BERLIN (REUTERS) – Un groupe dirigé par l'activiste de la protection de la vie privée Max Schrems a déposé lundi 16 novembre des plaintes auprès des autorités allemandes et espagnoles de protection des données au sujet de l'outil de suivi en ligne d'Apple, alléguant qu'il permettait aux iPhones de stocker les données des utilisateurs sans leur consentement, en violation du droit européen.

Il s'agit de la première action de ce type contre le groupe technologique américain en ce qui concerne les règles de confidentialité de l'Union européenne.

Apple n'a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire.

Le géant californien de la technologie affirme qu'il offre aux utilisateurs un niveau supérieur de protection de la vie privée. La société avait annoncé qu'elle resserrerait encore ses règles avec le lancement de son système d'exploitation iOS 14 cet automne, mais en septembre, elle a annoncé qu'elle retarderait le plan jusqu'au début de l'année prochaine.

Les plaintes du groupe de droits numériques Noyb ont été déposées contre l'utilisation par Apple d'un code de suivi généré automatiquement sur chaque iPhone lors de sa configuration, le soi-disant Identifier for Advertisers (IDFA).

Le code, stocké sur l'appareil, permet à Apple et à des tiers de suivre le comportement en ligne et les préférences de consommation d'un utilisateur, ce qui est essentiel pour que Facebook puisse envoyer des publicités ciblées qui intéresseront l'utilisateur.

«Apple place des codes comparables à un cookie dans ses téléphones sans le consentement de l'utilisateur. Il s'agit d'une violation flagrante des lois de l'Union européenne sur la confidentialité», a déclaré l'avocat de Noyb Stefano Rossetti.

M. Rosetti a fait référence à la directive européenne sur la confidentialité en ligne, qui exige le consentement préalable d'un utilisateur pour l'installation et l'utilisation de ces informations.

Les nouvelles règles prévues par Apple ne changeraient pas cela, car elles restreindraient l'accès des tiers mais pas celui d'Apple.

Apple représente un smartphone sur quatre vendu en Europe, selon Counterpoint Research.

Les réclamations ont été faites au nom d'un consommateur allemand et espagnol et transmises à l'autorité espagnole de protection des données et à son homologue à Berlin, a déclaré Noyb, un groupe de défense de la vie privée dirigé par l'Autrichien Schrems qui a combattu avec succès deux procès historiques contre Facebook.

En Allemagne, contrairement à l'Espagne, chaque État fédéral dispose de sa propre autorité de protection des données.

Les deux autorités n'ont pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires.

M. Rossetti a déclaré que l'action ne concernait pas les hauts de gamme, mais visait plutôt à établir un principe clair selon lequel "le suivi doit être l'exception et non la règle".

"L'IDFA ne devrait pas seulement être restreint, mais définitivement supprimé", a-t-il déclaré.

Les autorités nationales de protection des données ont le pouvoir d'infliger des amendes directes aux entreprises pour avoir enfreint le droit européen en vertu de la directive sur la confidentialité en ligne.

Grégoire

Grégoire

38 ans, séparé et papa d’un petit garçon nommé Nathan je suis un journaliste de presse écrite, fortement orienté vers l’humain, l'économie et la Chine. Je suis titulaire de la carte de presse 109543, depuis 2008.

Related Posts

L'OMS dit qu'elle enquête sur un groupe potentiel de cas de Covid-19 parmi le personnel

L'OMS dit qu'elle enquête sur un groupe potentiel de cas de Covid-19 parmi le personnel

L'Allemagne Merkel échoue dans son nouvel appel d'offres alors que les infections à coronavirus se stabilisent

L'Allemagne Merkel échoue dans son nouvel appel d'offres alors que les infections à coronavirus se stabilisent

L'Angleterre pourrait avoir besoin de restrictions sévères contre les coronavirus après le verrouillage, selon un conseiller

L'Angleterre pourrait avoir besoin de restrictions sévères contre les coronavirus après le verrouillage, selon un conseiller

Le coronavirus est apparu en Italie plus tôt que prévu: étude

Le coronavirus est apparu en Italie plus tôt que prévu: étude

Catégories