L'Arabie saoudite dit qu'elle rouvrirait le port et l'aéroport au Yémen offre de paix

L'Arabie saoudite dit qu'elle rouvrirait le port et l'aéroport au Yémen offre de paix

DUBAI (REUTERS, AFP) – L'Arabie saoudite a présenté lundi 22 mars une nouvelle initiative de paix pour mettre fin à la guerre au Yémen, qui comprendrait un cessez-le-feu à l'échelle nationale sous la supervision de l'ONU et la réouverture des liaisons aériennes et maritimes, a déclaré le ministre des Affaires étrangères du royaume. .

L'initiative comprend la réouverture de l'aéroport de Sanaa et permettrait les importations de carburant et de nourriture via le port de Hodeidah, tous deux contrôlés par les ennemis de Riyad, le mouvement Houthi aligné sur l'Iran. Les négociations politiques entre le gouvernement soutenu par l'Arabie saoudite et les Houthis seraient relancées, a déclaré le prince Faisal bin Farhan Al Saud.

"L'initiative prendra effet dès que les Houthis l'accepteront", a déclaré le prince Faisal, appelant le groupe et le gouvernement à accepter l'offre.

Le gouvernement du Yémen, de renommée internationale, a salué l'initiative saoudienne de mettre fin au conflit vieux de six ans, selon un communiqué de son ministère des Affaires étrangères.

Mais les Houthis ont rejeté lundi l'offre de cessez-le-feu comme «rien de nouveau» et ont insisté pour qu'un blocus aérien et maritime soit d'abord levé.

«L’Arabie saoudite doit déclarer la fin de l’agression et lever complètement le blocus, mais proposer des idées qui ont été débattues depuis plus d’un an n’a rien de nouveau», a déclaré le porte-parole des Houthis Mohammed Abdulsalam, selon la télévision rebelle Al-Masirah.

La coalition dirigée par l'Arabie saoudite a déclaré que le port et l'aéroport devaient être limités pour empêcher les armes d'atteindre les Houthis qui contrôlent la capitale et les zones les plus peuplées.

L'annonce ne précisait pas quelles routes seraient autorisées pour les aéronefs desservant Sanaa, ni si les importations de nourriture ou de carburant via le port de Hodeidah seraient soumises à des pré-autorisations supplémentaires.

Les Nations Unies ont déjà mis en place un mécanisme à Djibouti pour inspecter les navires avant leur amarrage au port de Hodeidah, mais les navires de guerre de la coalition dirigée par l'Arabie saoudite retiennent la plupart des navires malgré l'autorisation de l'ONU.

Le prince Faisal a déclaré que les recettes fiscales du port iraient à un compte bancaire commun dans la succursale de Hodeidah de la banque centrale du Yémen, selon un accord signé en 2018 à Stockholm par les deux parties.

Grégoire

Grégoire

38 ans, séparé et papa d’un petit garçon nommé Nathan je suis un journaliste de presse écrite, fortement orienté vers l’humain, l'économie et la Chine. Je suis titulaire de la carte de presse 109543, depuis 2008.

Related Posts

La France rapporte une nouvelle augmentation du nombre de patients en soins intensifs Covid-19

La France rapporte une nouvelle augmentation du nombre de patients en soins intensifs Covid-19

Les catholiques autrichiens arborent un drapeau arc-en-ciel après l'interdiction de la bénédiction du même sexe

Les catholiques autrichiens arborent un drapeau arc-en-ciel après l'interdiction de la bénédiction du même sexe

Les médecins parisiens craignent le pire de la vague Covid-19 à venir

Les médecins parisiens craignent le pire de la vague Covid-19 à venir

Les touristes vaccinés sont les bienvenus alors que les Serbes disent «  non merci '' aux coups

Les touristes vaccinés sont les bienvenus alors que les Serbes disent «  non merci '' aux coups

Catégories