Au moins trois détenus morts après l’émeute de la prison péruvienne sur le coronavirus

[ad_1]

LIMA (REUTERS) – Au moins trois détenus sont morts suite à une émeute dans une prison péruvienne, suite à la demande de meilleures mesures sanitaires et de soins médicaux contre le coronavirus a déclaré l’autorité pénitentiaire du pays tard ce lundi 27 avril.

La protestation des détenus, qui réclamaient également des grâces, a commencé lundi après-midi à la prison Miguel Castro Castro, située dans le district de San Juan de Lurigancho, selon M. Gerson Villar, directeur de l’Institut national pénitentiaire (INPE). L’émeute a été maîtrisée plus tard dans la journée.

« La cause de leur décès fait l’objet d’une enquête », a déclaré M. Villar à propos des trois détenus décédés, en s’adressant à la chaîne locale America Television.

Le Pérou a approuvé la semaine dernière un décret qui permet au président Martin Vizcarra d’accorder des grâces humanitaires aux prisonniers afin d’empêcher la propagation du coronavirus dans les prisons du pays, qui sont actuellement à plus du double de leur capacité.

L’INPE a signalé 609 cas de coronavirus dans les prisons, et 113 cas parmi le personnel pénitentiaire. Treize détenus sont morts du virus.

Le Pérou compte 28 699 cas confirmés de coronavirus, le deuxième plus grand nombre d’Amérique latine, et 782 décès, selon le ministère de la santé.

[ad_2]