L’OMS voit des « donnĂ©es potentiellement positives » sur les traitements par Covid-19

L’OMS voit des « donnĂ©es potentiellement positives » sur les traitements par Covid-19

GENÈVE (REUTERS) – L’Organisation mondiale de la santĂ© (OMS) a dĂ©clarĂ© mardi 12 mai que certains traitements semblent limiter la gravitĂ© ou la durĂ©e de la maladie de Covid-19 et qu’elle s’efforçait d’en apprendre davantage sur quatre ou cinq des plus prometteurs.

L’OMS, basĂ©e Ă  GenĂšve, dirige une initiative mondiale visant Ă  dĂ©velopper des vaccins, des tests et des mĂ©dicaments sĂ»rs et efficaces pour prĂ©venir, diagnostiquer et traiter le Covid-19. La maladie respiratoire a infectĂ© 4,19 millions de personnes dans le monde, selon un dĂ©compte de Reuters.

« Nous disposons de certains traitements qui semblent ĂȘtre dans les toutes premiĂšres Ă©tudes limitant la gravitĂ© ou la durĂ©e de la maladie mais nous n’avons rien qui puisse tuer ou arrĂȘter le virus », a dĂ©clarĂ© le porte-parole Margaret Harris lors d’un briefing, en faisant rĂ©fĂ©rence Ă  l’essai de mĂ©dicaments contre la maladie appelĂ© « Solidarity Trial ».

« Nous avons des donnĂ©es potentiellement positives, mais nous avons besoin de plus de donnĂ©es pour ĂȘtre sĂ»rs Ă  100 % que nous pouvons dire ce traitement plutĂŽt que celui-là », a-t-elle ajoutĂ©, prĂ©cisant que d’autres recherches Ă©taient nĂ©cessaires et prĂ©vues.

Le Dr Harris n’a pas nommĂ© les traitements. Gilead Science affirme que son mĂ©dicament antiviral, le remdesivir, a contribuĂ© Ă  amĂ©liorer les rĂ©sultats des patients atteints de covide-19.

Le responsable de l’OMS a toutefois lancĂ© une mise en garde concernant les attentes en matiĂšre de vaccin, affirmant que les coronavirus en gĂ©nĂ©ral sont des « virus trĂšs dĂ©licats » contre lesquels il est « difficile de produire des vaccins ».

Plus de 100 vaccins Covid-19 potentiels sont en cours de dĂ©veloppement, dont plusieurs en essais cliniques. L’OMS a dĂ©clarĂ© en avril qu’un vaccin prendrait au moins 12 mois.

Le Dr Harris a dĂ©clarĂ© que les AmĂ©riques Ă©taient le « centre » actuel de la pandĂ©mie, bien qu’elle ait Ă©galement notĂ© une augmentation des cas en Afrique.

Toutefois, elle a dĂ©clarĂ© que le continent avait un « grand avantage » sur d’autres pays ayant peu d’expĂ©rience en matiĂšre d’Ă©pidĂ©mies de maladies infectieuses.

« Ils disposent souvent d’une trĂšs bonne infrastructure de recherche des contacts et ont une mĂ©moire et une comprĂ©hension trĂšs, trĂšs, trĂšs profondes des raisons pour lesquelles nous prenons un nouvel agent pathogĂšne trĂšs, trĂšs au sĂ©rieux », a-t-elle dĂ©clarĂ©, en dĂ©signant l’Afrique du Sud pour ses tests efficaces et sa recherche des contacts.

InterrogĂ© sur les raisons du nombre Ă©levĂ© de cas aux États-Unis et au BrĂ©sil, le Dr Harris a dĂ©clarĂ© : « Dans le monde entier, nous avons constatĂ© que les avertissements que nous avons lancĂ©s dĂšs le dĂ©but, trĂšs, trĂšs tĂŽt, n’Ă©taient pas considĂ©rĂ©s comme des mises en garde contre une maladie trĂšs grave et mortelle ».

Elle a rĂ©affirmĂ© que l’OMS, qui a fait l’objet de critiques, notamment de la part des États-Unis, pour sa gestion de la pandĂ©mie, procĂ©derait Ă  un examen « aprĂšs action » qui comprendrait une discussion « libre et franche » sur ses performances.

Le prĂ©sident amĂ©ricain Donald Trump travaille Ă  la rĂ©ouverture rapide de l’Ă©conomie contre les recommandations des experts de la santĂ© d’agir avec prudence pour Ă©viter une rĂ©surgence du virus qui a jusqu’Ă  prĂ©sent tuĂ© plus de 80 000 personnes aux États-Unis, le plus grand nombre de dĂ©cĂšs dans le monde. Il a dĂ©clarĂ© qu’il avait agi tĂŽt pour empĂȘcher la propagation de la maladie.

Le BrĂ©sil a enregistrĂ© un total de 168 331 cas confirmĂ©s de virus et 11 519 dĂ©cĂšs, ce qui constitue l’Ă©pidĂ©mie la plus meurtriĂšre dans un pays Ă  marchĂ© Ă©mergent.

Selon le journal médical britannique The Lancet, le président Jair Bolsonaro représente la plus grande menace pour la capacité du Brésil à lutter contre la propagation du coronavirus.

Dans un Ă©ditorial, The Lancet a dĂ©clarĂ© que son mĂ©pris et son bafouement des mesures de bouclage semaient la confusion dans tout le BrĂ©sil. Le service de presse de M. Bolsonaro a refusĂ© de commenter l’Ă©ditorial.

Grégoire

Grégoire

38 ans, sĂ©parĂ© et papa d’un petit garçon nommĂ© Nathan je suis un journaliste de presse Ă©crite, fortement orientĂ© vers l’humain, l'Ă©conomie et la Chine. Je suis titulaire de la carte de presse 109543, depuis 2008.

Related Posts

Le Honduras espÚre déplacer l'ambassade d'Israël à Jérusalem d'ici la fin de l'année

Le Honduras espÚre déplacer l'ambassade d'Israël à Jérusalem d'ici la fin de l'année

Les hÎpitaux européens soumis à un stress majeur alors que les cas de coronavirus augmentent

Les hÎpitaux européens soumis à un stress majeur alors que les cas de coronavirus augmentent

La police allemande arrĂȘte un Syrien soupçonnĂ© d'avoir tuĂ© un touriste

La police allemande arrĂȘte un Syrien soupçonnĂ© d'avoir tuĂ© un touriste

Le pape François dit que les homosexuels devraient ĂȘtre couverts par les lois sur l'union civile

Le pape François dit que les homosexuels devraient ĂȘtre couverts par les lois sur l'union civile

Catégories