Les frappes américaines en Somalie tuent quatre militants

Les frappes américaines en Somalie tuent quatre militants

WASHINGTON (AFP) – L’armĂ©e amĂ©ricaine a dĂ©clarĂ© avoir tuĂ© quatre « terroristes » lors de frappes aĂ©riennes contre le groupe militant Al-Shabaab en Somalie dimanche 29 dĂ©cembre, un jour aprĂšs l’attaque la plus meurtriĂšre du pays en deux ans.

Le Commandement amĂ©ricain pour l’Afrique (Africom) a menĂ© trois frappes aĂ©riennes dans deux endroits du pays d’Afrique de l’Est touchĂ© par le conflit dimanche, ciblant les militants d’Al-Shabaab, a-t-il dĂ©clarĂ© dans un communiquĂ©.

« Ces frappes aĂ©riennes de prĂ©cision visaient les militants d’Al-Shabaab responsables d’actes terroristes contre des citoyens somaliens innocents et coordonnĂ©s avec Al-Qaida », a dĂ©clarĂ© Africom.

« Les États-Unis et le gouvernement fĂ©dĂ©ral de Somalie continueront Ă  augmenter la pression sur l’organisation terroriste afin de la priver de la capacitĂ© de prĂ©parer des attaques terroristes.

Les grĂšves de dimanche ont tuĂ© deux militants et dĂ©truit deux vĂ©hicules Ă  Qunyo Barrow, tandis qu’une autre grĂšve a tuĂ© deux autres personnes Ă  Caliyoow Barrow, selon Africom, qui effectue rĂ©guliĂšrement des frappes aĂ©riennes en Somalie.

Ils ont suivi l’explosion massive d’une voiture piĂ©gĂ©e dans un quartier animĂ© de Mogadiscio samedi dernier, qui a fait au moins 79 morts et de nombreux blessĂ©s.

Au moins 16 des personnes tuĂ©es Ă©taient des Ă©tudiants de l’universitĂ© privĂ©e de Banadir, qui voyageaient dans un bus lorsque la voiture piĂ©gĂ©e a explosĂ© Ă  un carrefour trĂšs frĂ©quentĂ© du sud-ouest de la capitale somalienne.

Des dizaines de blessĂ©s ont Ă©tĂ© transportĂ©s sur des brancards depuis le site, oĂč la force de l’explosion a laissĂ© les restes carbonisĂ©s et tordus de vĂ©hicules.

Deux ressortissants turcs ont également été tués, a déclaré le ministre turc des affaires étrangÚres Mevlut Cavusoglu.

L’attaque n’a pas Ă©tĂ© revendiquĂ©e, mais Mogadiscio est rĂ©guliĂšrement frappĂ©e par des attentats Ă  la voiture piĂ©gĂ©e et des attaques menĂ©es par les militants d’Al-Shabaab, qui se battent depuis plus de dix ans pour renverser le gouvernement somalien.

GUERRILLA WAR

Le groupe militant est issu de l’Union des tribunaux islamiques, qui contrĂŽlait autrefois le centre et le sud de la Somalie, et dont on estime qu’il compte entre 5 000 et 9 000 hommes.

En 2010, le Shabaab a déclaré son allégeance à Al-Qaida.

L’annĂ©e suivante, ses combattants ont fui les positions qu’ils occupaient autrefois dans la capitale Mogadiscio, et ont depuis perdu de nombreux bastions.

Mais ils gardent le contrĂŽle de vastes Ă©tendues rurales du pays et continuent Ă  mener une guĂ©rilla contre les autoritĂ©s, parvenant Ă  infliger des pertes de vies humaines sanglantes lors d’attaques dans le pays et Ă  l’Ă©tranger.

« Depuis la premiĂšre attaque extĂ©rieure d’Al-Shabaab en 2010, le groupe a tuĂ© des centaines de personnes sans aucune raison », a dĂ©clarĂ© le gĂ©nĂ©ral William Gayler, directeur des opĂ©rations d’Africom.

« Ils ont attaqué et tué des partenaires africains, des alliés et des compatriotes américains. »

Depuis 2015, il y a eu 13 attaques en Somalie avec un nombre de morts supĂ©rieur Ă  20, dont 11 Ă  Mogadiscio, selon les chiffres de l’AFP.

Tous ces attentats impliquaient des voitures piégées.

L’attentat le plus meurtrier de l’histoire du pays a Ă©tĂ© un attentat Ă  la bombe contre un camion en octobre 2017 Ă  Mogadiscio, qui a fait 512 morts et environ 295 blessĂ©s.

Les frappes amĂ©ricaines en Somalie se sont multipliĂ©es aprĂšs que le prĂ©sident amĂ©ricain Donald Trump ait dĂ©clarĂ© le sud du pays « zone d’hostilitĂ©s actives ». Le taux de frappes aĂ©riennes a fortement augmentĂ© cette annĂ©e, et Africom, dans une dĂ©claration d’avril, a dĂ©clarĂ© avoir tuĂ© plus de 800 personnes lors de 110 frappes en Somalie depuis avril 2017.

Africom, qui a Ă©tĂ© accusĂ© par Amnesty International d’avoir tuĂ© plusieurs civils lors de ses frappes aĂ©riennes, a dĂ©clarĂ© qu’aucun civil ne semblait avoir Ă©tĂ© tuĂ© ou blessĂ© lors de sa grĂšve du dimanche.

Grégoire

Grégoire

38 ans, sĂ©parĂ© et papa d’un petit garçon nommĂ© Nathan je suis un journaliste de presse Ă©crite, fortement orientĂ© vers l’humain, l'Ă©conomie et la Chine. Je suis titulaire de la carte de presse 109543, depuis 2008.

Related Posts

Le Premier ministre ivoirien et futur président Amadou Gon Coulibaly décÚde à 61 ans

Le Premier ministre ivoirien et futur président Amadou Gon Coulibaly décÚde à 61 ans

La pandémie de coronavirus menace d'engloutir les hÎpitaux sud-africains

La pandémie de coronavirus menace d'engloutir les hÎpitaux sud-africains

L'Afrique du Sud réimpose le couvre-feu et l'interdiction de l'alcool alors que les cas de coronavirus augmentent

L'Afrique du Sud réimpose le couvre-feu et l'interdiction de l'alcool alors que les cas de coronavirus augmentent

La flambée de coronavirus déclenche le couvre-feu en Afrique du Sud et le verrouillage local de l'Espagne

La flambée de coronavirus déclenche le couvre-feu en Afrique du Sud et le verrouillage local de l'Espagne

Catégories