Les 600 cas de coronavirus au Brésil, une prise de bec diplomatique avec les bulles chinoises

Les 600 cas de coronavirus au Brésil, une prise de bec diplomatique avec les bulles chinoises

RIO DE JANEIRO (REUTERS) – Les cas confirmĂ©s de coronavirus au BrĂ©sil ont dĂ©passĂ© les 600 cas jeudi (19 mars), soit plus du double en deux jours, alors qu’une prise de bec diplomatique sur les origines de la maladie entre le fils du prĂ©sident Jair Bolsonaro et l’ambassadeur chinois menaçait les relations avec le principal partenaire commercial du BrĂ©sil.

Le prĂ©sident a Ă©vitĂ© cette controverse et d’autres dans son Ă©mission hebdomadaire sur Facebook jeudi soir, en disant que l’Ă©pidĂ©mie de coronavirus au BrĂ©sil devrait atteindre un pic dans trois Ă  quatre mois, et que le pays reviendra Ă  la normale dans six Ă  sept mois.

Mais alors que Rio de Janeiro a enregistrĂ© ses premiers dĂ©cĂšs et que le plus grand pays d’AmĂ©rique latine a fermĂ© davantage de frontiĂšres terrestres aux visiteurs, les retombĂ©es du tweet nocturne du prĂ©sident mercredi ont fait boule de neige.

AprĂšs avoir imputĂ© la propagation mondiale du virus Ă  la Chine, le fils, Eduardo Bolsonaro, a tentĂ© de dĂ©samorcer la situation jeudi, affirmant qu’il s’en tenait Ă  ses critiques Ă  l’Ă©gard du gouvernement de PĂ©kin mais n’avait pas l’intention d’offenser le peuple chinois.

Le ministre des affaires Ă©trangĂšres, Ernesto Araujo, a Ă©galement ripostĂ© Ă  la rĂ©ponse initiale de l’ambassadeur chinois Yang Wanming, qui comprenait un retweet, supprimĂ© depuis, d’un poste dĂ©crivant la famille Bolsonaro comme un « énorme poison » et une suggestion qu’Eduardo Bolsonaro avait contractĂ© un « virus mental » lors d’un rĂ©cent voyage aux États-Unis.

« Il est inacceptable que l’ambassadeur chinois endosse ou partage des postes offensifs visant le chef d’État brĂ©silien », a dĂ©clarĂ© M. Araujo dans une dĂ©claration, ajoutant qu’il s’attendait Ă  une rĂ©tractation.

L’ambassade de Chine a rĂ©agi en envoyant une sĂ©rie de tweets Ă  Eduardo Bolsonaro pour lui dire que ses propos Ă©taient « absurdes, pleins de prĂ©jugĂ©s … (et) irresponsable » et qu’il devrait chercher Ă  s’Ă©duquer.

Auparavant, le gouvernement de l’État de Rio avait dĂ©clarĂ© qu’une femme diabĂ©tique de 63 ans vivant dans l’intĂ©rieur des collines de l’État de Rio de Janeiro et un homme de 69 ans, Ă©galement diabĂ©tique, de la ville de Niteroi, Ă©taient tous deux morts du virus.

L’État de Sao Paulo a annoncĂ© la mort d’un homme de 77 ans, ce qui porte Ă  sept le nombre de victimes dans le pays. Auparavant, le ministĂšre de la santĂ© a dĂ©clarĂ© que le nombre de cas confirmĂ©s Ă©tait passĂ© Ă  621, soit une augmentation de 193 par rapport Ă  mercredi.

Le prĂ©sident Bolsonaro, qui a fait l’objet de critiques pour sa gestion laxiste d’une Ă©pidĂ©mie qu’il avait initialement qualifiĂ©e de « fantaisie », a publiĂ© un dĂ©cret limitant l’entrĂ©e des visiteurs Ă©trangers aux frontiĂšres terrestres avec l’Argentine, le Paraguay, la Bolivie, le PĂ©rou, la Colombie, le Suriname, la Guyane et la Guyane française. Mercredi, le BrĂ©sil a commencĂ© Ă  repousser les VĂ©nĂ©zuĂ©liens Ă  la frontiĂšre.

En rĂ©action aux dĂ©cĂšs survenus Ă  Rio, le gouverneur de l’État, Wilson Witzel, a exhortĂ© les gens Ă  rester Ă  l’intĂ©rieur et Ă  Ă©viter les gymnases et les plages.

Les grandes villes du pays ont pris des mesures pour limiter les rassemblements sociaux afin de ralentir l’Ă©pidĂ©mie, les centres commerciaux et les boĂźtes de nuit ayant Ă©tĂ© priĂ©s de fermer. Mais les mesures restent incohĂ©rentes entre les villes et les États.

La propagation rapide du virus reprĂ©sente une menace majeure pour le populiste d’extrĂȘme droite Bolsonaro, qui luttait dĂ©jĂ  pour ressusciter la faible Ă©conomie du pays.

Mercredi soir, le Brésil a éclaté au son des casseroles et des cris de « Bolsonaro out ! » avec des manifestants confinés chez eux exprimant leur colÚre envers le président pour une deuxiÚme nuit consécutive.

Grégoire

Grégoire

38 ans, sĂ©parĂ© et papa d’un petit garçon nommĂ© Nathan je suis un journaliste de presse Ă©crite, fortement orientĂ© vers l’humain, l'Ă©conomie et la Chine. Je suis titulaire de la carte de presse 109543, depuis 2008.

Related Posts

Le Brésilien Bolsonaro sera à nouveau testé pour le coronavirus

Le Brésilien Bolsonaro sera à nouveau testé pour le coronavirus

La Colombie et les Etats-Unis organisent des exercices communs

La Colombie et les Etats-Unis organisent des exercices communs

Le Canada ferme ses frontiĂšres aux ressortissants Ă©trangers afin de ralentir les coronavirus

Le Canada ferme ses frontiĂšres aux ressortissants Ă©trangers afin de ralentir les coronavirus

La Chine s’en prend au prix Nobel Mario Vargas Llosa Ă  cause d’un article sur les virus « prĂ©judiciables

La Chine s’en prend au prix Nobel Mario Vargas Llosa Ă  cause d’un article sur les virus « prĂ©judiciables

Catégories